Avis de décès

C’est avec une grande tristesse que nous vous faisons part du décès de Monsieur Jean Pouillet, ancien Président de l’ATV.

Monsieur Pouillet s’est éteint le samedi 9 mars 2019 à l’âge de 82 ans. Ses obsèques seront célébrées ce mardi 12 mars 2019, à 14h30 en l’église de Thaon-les-Vosges. Toutes nos condoléances vont vers ses proches et sa famille.

  • Communiqué de La Direction

Pour nous, c’était « Monsieur Pouillet ».

Il y avait, dans ce « Monsieur », toute la force du respect qui s’imposait à nous face à cet homme affable, érudit, d’une grande simplicité et d’une belle humanité.

Avec gentillesse, compétence, bienveillance et humilité, son engagement bénévole à l’Association Tutélaire des Vosges l’a conduit à la responsabilité de Président. Sa porte était toujours ouverte à quiconque souhaitant s’entretenir avec lui. Il savait écouter, rassurer, dédramatiser. Il savait aussi prendre les décisions qui se sont imposées à lui durant son mandat. Cela n’a pas toujours été facile. Monsieur Pouillet avait réservé à l’Association, une très grande partie de sa disponibilité. Son engagement était total, sans faille. Il était un précieux repère pour l’ensemble du personnel, pour l’encadrement et pour les administrateurs.

Aux grandes étapes de la vie de l’Association, lors des moments de convivialité qui jalonnent les années, Monsieur Pouillet était toujours présent et savait nous faire partager son amour des mots, de l’écriture jalonnés par des métaphores tirées de ce qu’il aimait : la nature, le sport, l’histoire. Tant de découvertes qu’il aimait à partager et à faire découvrir au fil des rencontres avec chacun d’entre nous.

Vous allez nous manquer, Monsieur Pouillet. Mais vous allez continuer à vivre grâce à ce que nous avons partagé avec vous. C’est la force et le privilège de la mémoire qui permet à chacun de cultiver le souvenir pour qu’ensemble, nous n’oublions pas qui vous étiez, ce que vous nous avez apporté et ce que l’on vous doit.

Et puis, puisque vous étiez férus et peu avare de citations dans vos divers messages, nous en avons relevé une de Laurent Voulzy tirée de sa chanson « Paradoxal système » :

« Tous les départs resserrent les coeurs qui se séparent »

La seconde à l’attention de votre famille :

« L’amitié ne rend pas le malheur plus léger, mais en se faisant présence, elle permet d’en partager le poids et ouvre les portes de l’apaisement »

Laisser un commentaire